Franck – Gounod – Les sept paroles du Christ

L’Association Charles Bordes a pu, dans le cadre des premières « Journées » de 2009, commander une transcription pour orgues et chœur de chambre des « Sept Paroles » de César Franck, chef-d’œuvre jusque-là trop peu connu, car rarement donné dans sa version symphonique du fait de la lourdeur des effectifs requis. Cette œuvre devient désormais accessible à tous les chœurs de chambre, professionnels ou amateurs, et donc à un nombreux public.

C’est à Joris Lejeune, musicologue et organiste belge, spécialiste de la musique de César Franck que l’on doit cette version « de chambre ». L’instrumentation utilisée : violoncelle, harpe et orgues se situe dans le droit fil de l’instrumentarium habituel de Franck, pour ses Offertoires notamment.

Avec la commande de cette transcription, qui fut interprétée en concert pour la première fois le 8 novembre 2009, jour même du Centenaire de la mort de Charles Bordes, l’Association Charles Bordes conforte sa double volonté de transmission et de créativité.

Cette transcription a fait en outre l’objet d’un enregistrement CD (Mirare), qui est sorti à l’occasion des « Journées Charles Bordes 2009 ». Réalisé lors d’une résidence de Michel Corboz et de l’Ensemble Vocal de Lausanne à Villefavard (Limousin), l’enregistrement bénéficie de la qualité exceptionnelle d’orgues de salon dues en 1902-1903 au facteur Charles Mutin, successeur de Cavaillé-Coll.

Le CD comme le programme du concert comprennent également une autre œuvre inspirée des « Sept paroles du Christ », celle de Charles Gounod. Pour ces deux chefs-d’œuvre, composés par Franck et Gounod pour les offices de la Semaine Sainte à Paris au milieu du 19ème siècle, les orgues étaient tenues, au disque et au concert du 8 novembre, par l’organiste Marcelo Giannini, d’origine brésilienne, ancien disciple de Karl Richter à Münich.

Publié par les Editions MIRARE
cesarFrank-Gounod-JCB Commander le CD
Ecouter un extrait