Fondée en 1999 par une poignée d’amis du chant choral, l’association avait d’abord constitué avec de jeunes chanteurs un ensemble vocal, l’Ensemble Charles Bordes. Son but était – et demeure – de rendre hommage, à travers concerts, disques, conférences… à l’homme de Vouvray qui sut, à la fin du XIXe siècle, donner une impulsion décisive à ce fameux « retour à la musique ancienne » que ceux qu’il est convenu d’appeler « les pionniers du Baroque » : Nikolaus Harnoncourt, Alfred Deller, Gustav Leonhardt puis les William Christie, Philippe Herreweghe ne reprirent véritablement qu’au milieu des années 1950.

Depuis 2009, c’est par les « Journées Charles Bordes » qui se déroulent chaque année, que se poursuit l’activité de l’Association. Depuis maintenant neuf ans, cette manifestation a pris sa place dans le calendrier tourangeau et des parutions discographiques récompensées au niveau national viennent régulièrement raviver le souvenir de l’oeuvre accomplie par ce foisonnant personnage, organisateur visionnaire de la vie musicale nationale.

A la conférence, aux concerts annuels et aux disques, s’est ajoutée au fil du temps une collaboration de plus en plus étroite, grâce au Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, avec des musicologues internationaux, eux aussi convaincus de l’intérêt de redonner vie à l’oeuvre du fondateur de la Schola Cantorum. Après les neuf premières éditions des Journées Charles Bordes, l’association poursuit son exploration méthodique des divers volets de l’action de Charles Bordes avec des projets pour plusieurs années et proposera en 2018 la redécouverte de l’opéra de Charles Bordes sur le thème basque des « TROIS VAGUES », son grand oeuvre inachevé, que le compositeur Nicolas Bacri aura complété et rendu accessible au public.

Michel Daudin, ancien disciple de Michel Corboz et d’Eric Ericson, fondateur de plusieurs choeurs et de deux festivals en Savoie – les « Pâques Musicales d’Aix-les-Bains », puis les « Nuits Romantiques du Lac du Bourget » – dut, suite à un grave accident, renoncer à la direction chorale qu’il aimait pratiquer en marge de sa profession médicale. Il proposa alors à ses amis – à partir de 2009, année du centenaire de la mort de Charles Bordes – d’engager des recherches approfondies sur ce personnage étonnant, jadis célèbre et aujourd’hui trop peu connu, afin de lui redonner dans la mémoire collective, notamment en Touraine, mais aussi au plan national une place plus conforme à la portée considérable de son action.

Michel Daudin est décédé le 1erSeptembre 2017.
L’association Charles Bordes qu’il a fondé avec ses amis poursuit son action pour perpétuer la mémoire de Charles Bordes, ce musicien extraordinaire, installé dans son temps mais aussi promoteur de musiques oubliées, persuadé de l’intérêt d’une formation de qualité pour les choeurs et artistes de son époque.

Télécharger le bulletin Adhérer à l’association