Charles Bordes et les concerts en Eglise

Les Journées Charles Bordes 2017 dixièmes du nom doivent leur existence à Michel Daudin, fondateur de ces journées. Il en était le directeur artistique et le président. Travailleur acharné, il était un ardent défenseur de la mémoire de Charles Bordes (1863- 1909) le co-fondateur de la Schola Cantorum. Michel Daudin est décédé le 1er septembre 2017.

L’association Charles Bordes poursuit la mission de faire vivre la mémoire de Charles Bordes né et enterré à Vouvray.

Ce musicien exceptionnel passa sa vie pour faire vivre la musique.

Pour lui, faire vivre la musique c’était aussi faire revivre les musiques anciennes oubliées, le grégorien, les polyphonies de la Renaissance, les cantates de Bach…

Pour lui, c’était aussi être de son temps et fréquenter les lieux d’interprétation des chansons de son époque.

Pour lui, c’était aussi être pleinement de son époque en fréquentant ses contemporains : Franck, Fauré, Saint Saens…..

Mais pour lui, d’éducation religieuse, c’était mettre la musique au service du culte, avec des chanteurs de qualité professionnelle, ce qu’il mit en pratique en fondant les « chanteurs de Saint Gervais ». Il fonda la revue « La tribune de Saint Gervais » revue musicologique de la Schola Cantorum « fondée pour encourager l’exécution du plainchant selon la tradition grégorienne, la remise en honneur de la musique palestrinienne, la création d’une musique religieuse moderne et l’amélioration du répertoire des organistes »

L’époque de Charles Bordes fut en France et en Europe une époque de transition difficile pour la musique d’église et la musique dans les églises avec le pape Pie X qui intervint solennellement en 1903 avec des instructions excluant toute allusion du profane dans l’église, interdisant des instruments comme percussions, pianos,
privilégiant le grégorien, interdisant tout style théâtral, les langues vulgaires au profit seul du latin.

Il interdit les femmes dans les choeurs et les maitrises.

Charles Bordes recevra par lettre des félicitations de ce pape pour son travail sur le grégorien… mais sera chassé de l’église Saint Gervais au motif d’avoir des femmes dans son choeur !

Epoque difficile qui verra naitre la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’état. Cette loi toujours en vigueur, que certains pays nous envient, règle les liens entre l’état propriétaire des lieux de cultes construits avant 1905 et l’Eglise et les communautés religieuses « locataires » de ces lieux.

La conférence et le débat nous permettront d’approfondir l’histoire et la contemporanéité du sujet.

Le concert permettra d’entendre des oeuvres d’inspiration religieuse, mondialement connues qui ne peuvent pas être entendues lors de cérémonies religieuses mais au cours de concert dont l’église est le meilleur cadre.

Discographie des journées Charles Bordes

Hubert Nivet Président de l’association « Charles Bordes »
Télécharger le bulletin Adhérer à l’association